Google Pinguin 4.0 la dernière update du filtre s’attaquant au Netlinking


Google Pinguin 4.0 la dernière update du filtre s’attaquant au Netlinking
Notez cet article !

Le 23 Septembre 2016, Google a officialisé la mise à jour tant attendue de son filtre Pinguin qui s’attaque au « black netlinking ». Cela faisait longtemps que l’on attendait cette mise à jour qui s’est faite attendre puisque la dernière update datait d’il y a 2 ans (fin d’année 2014).

Pour faire simple et rapide, le filtre algorithmique Pinguin était jusqu’à ce jour, une sorte de surcouche de l’algorithme de ranking qui s’occupait de pénaliser les sites profitant de backlinks de mauvaises qualités (associés à du spam).

Ainsi, un site puni par ce filtre devait s’arranger pour faire peau neuve et montrer patte blanche en attendant une mise à jour du filtre pour voir si ses efforts étaient récompensés ou non. Autrement dit, c’était la galère !!

Or, cette update (dernière en date et dernière tout court) change tout ! Puisque Pinguin n’agit plus comme un filtre mais intègre désormais le cœur de l’algorithme de Google.

 

1. Le filtre Google Pinguin intègre le cœur de l’algorithme

Comme son copain le Panda, qui a intégré l’algorithme fin 2015, notre ami le Pinguin migre pour intégrer le cœur de l’algorithme de Google. Et cela change au final pas mal de chose. D’aucuns diront que c’est une bonne chose, d’aucuns que c’est un drame… Voyons ce que cela change et vous vous ferez votre propre opinion (pas sûr que je sois objectif par contre^^)

a) Un facteur parmi d’autres

L’intégration du filtre dans l’algorithme signifie que la lutte au netlinking de mauvaise qualité devient un facteur de ranking parmi les 200 autres. En gros, tout comme du temps de Panda, la qualité, qu’elle soit du contenu ou du netlinking, n’est plus un focus spécifique mais considérée comme un acquis par Google. Google considère qu’on a dépassé ce stade et qu’il faut maintenant se concentrer sur de nouvelles choses… 

b) Fonctionnement en temps réel

S’il fait désormais partie des autres facteurs, cela signifie également que la lutte contre le bad netlinking se fait à présent en temps réel.

Autrement dit, si vous mettez en place une campagne de netlinking tendancieuse, vous verrez son impact sur vos résultats assez rapidement. Et a contrario, si vous entreprenez une opération de nettoyage, les résultats devraient apparaitre rapidement !

c) Meilleure précision

Google précise également que l’intégration à l’algorithme lui permet d’être plus précis. Ainsi, ses robots sont désormais capables d’identifier l’impact du netlinking sur une page spécifique ou un groupe de pages. Fini le temps ou tout un site pouvait être jeter à la poubelle car une page récupérait des liens pas très catholiques (ou autre).

d) Non plus un bâton mais une carotte

Nous pouvons également voir cette avancée comme un changement de politique au sujet du netlinking. En effet, le filtre faisait office de couperet qui tombe telle une guillotine sur les sites qui trichaient. En intégrant l’algorithme, Google nous dit secrètement « peaufine ton netlinking de la même manière que tu peaufine le reste des facteurs ». C’est donc une carotte plutôt qu’un bâton. 

Je ne vais pas m’épancher sur le sujet ici mais imaginez que vous mettiez en place une campagne de netlinking, vous pourrez désormais tirer sur la corde petit-à-petit et au moindre signe, corriger le tir au besoin (je dis ça, je dis rien, mais je le dis quand même)

 

2. Les impacts indirects liés à l’intégration de Pinguin

Maintenant que nous avons bien compris comment ce nouveau facteur fonctionne, il est temps de se pencher sur les impacts indirects qui vont en découler.

a) Comment savoir si le netlinking nous pénalise ?

  • On ne distingue plus clairement si c’est dû à Pinguin ou non…

Avant c’était facile, certes terrible, mais au moins c’était clair : si les positions ou le trafic chutaient brutalement suite à une mise à jour de Google Pinguin, il était assez facile de voir la corrélation et de creuser dans ce sens.

Aujourd’hui, comme le reste des facteurs SEO, il sera bien plus compliqué d’expliquer une quelconque corrélation entre chute (ou hausse d’ailleurs) et netlinking. Bien sûr, si vous mettez en place une campagne SEO sans toucher au reste, on pourra estimer que les variations qui suivent seront liées à cette campagnes. Mais si d’autres facteurs interviennent (internes ou externes) ce sera une autre paire de manches…

  • Ce n’est plus une pénalité manuelle

De plus, parfois la pénalité pouvait être manuelle, un petit message dans la Search Console qui nous prévenait gentiment que c’était la merde.

Désormais c’est fini, il faudra le comprendre soit même et gérer le merdier tout seul comme un grand !

  • On ne doit plus attendre une update du filtre

Enfin, avant, il suffisait tous les ans ou tous les deux ans, de s’informer lorsque Google Pinguin se mettait à jour. Soit pour savoir si notre site aller enfin remonter la pente. Soit pour constater quelques jours après si notre site était impacté ou non. En fonction de la réponse, on orientait notre stratégie et attendions la future update…

Maintenant que le netlinking est au cœur de l’algo, il va falloir se pencher un peu plus régulièrement sur le SEO et s’assurer de faire évoluer la stratégie dans le bon sens.

b) Peut-on toujours désavouer des liens ?

Avant, l’une des meilleures solutions pour contrer une pénalité de Google Pinguin était de désavouer les liens de mauvaise qualité pointant sur notre site.

Or il s’avèrerait qu’aujourd’hui, cette méthode n’ait plus autant d’importance qu’avant. En effet, l’algo analyserait lui-même le poids d’un lien et sa toxicité lui permettant de faire la part des choses. Le désaveu de liens permettrait alors d’orienter Google mais rien de plus…

c) La fin des updates et donc des informations sur le sujet de la part de Google

Pour finir, l’intégration de Pinguin a un impact qui n’a pas de conséquence SEO mais qui a pourtant son importance : finies les communications de la part de Google au sujet de Pinguin et de comment Google traite le bad netlinking…

C’est-à-dire que nous n’aurons plus de consigne et d’orientation et donc, comme pour les autres facteurs de ranking, nous serons à l’aveugle quant aux changements et quant à la pondération de ce « nouveau » facteur

 

3. Quelle évolution à terme ?

Vous l’aurez compris, cette modification de l’algorithme implique pas mal de changements directs et indirects. Voici maintenant des pistes de lecture sur l’évolution que prendra le netlinking dans le SEO

a) Quelle place pour le facteur « netlinking » ?

Cette intégration prouve que le netlnking reste un facteur SEO important pour Google et qu’il a plus que jamais toute sa place dans l’algorithme de Google. Mais cela le remet au même niveau que les 199 autres facteurs de ranking. Présentant alors une nouvelle étape dans l’évolution du moteur de recherche

b) La fin du netlinking sauvage ? 

Enfin, cela implique qu’il faudra travailler le netlinking d’une manière nouvelle. Arrêter avec le netlinking massive mais plutôt l’intégrer à la stratégie SEO globale. Il faudra utiliser le netlinking avec intelligence et « parcimonie »

<

ou contactez-nous au