L’index Mobile-First ou petit guide de survie à un tsunami dans les SERP Google


L’index Mobile-First ou petit guide de survie à un tsunami dans les SERP Google
Notez cet article !
 
Même si on s’y attendait, le petit monde du SEO a été pas mal secoué durant ce mois de Novembre. C’est désormais officiel, Google a confirmé l’arrivée prochaine d’un index « Mobile First ».
La firme a toujours clairement statué sur le fait qu’il n’existait pas d’index mobile spécifique, un seul et même index servait pour le desktop ET pour le mobile. Pourtant avec la part toujours croissante de trafic mobile, la rumeur à propos de la création d’un d’index mobile avait circulé dans les couloirs de mountain view, faisant frissonner les SEO Guys & Girls de France et de Navarre. Ben ouais mon pote : deux index, c'est forcément deux fois plus de taf, 2 stratégies distinctes, 2 fois plus de budget SEO aussi … 
C’est le 4 Novembre dernier que Google va mettre fin aux rumeurs en officialisant son « Index Mobile-First » : un seul et unique index qui privilégiera le contenu mobile des sites afin de déterminer leur pertinence et définir leur ranking sur mobile ET Desktop. On retourne la machine quoi.
 
« To make our results more useful, we’ve begun experiments to make our index mobile-first. Although our search index will continue to be a single index of websites and apps, our algorithms will eventually primarily use the mobile version of a site’s content to rank pages from that site, to understand structured data, and to show snippets from those pages in our results ». Google Webmaster Blog
 
Et c’est là que tu dois te mettre à paniquer si ton site n’est PAS considéré comme compatible mobile. Avant de courir dans ton agence SEO préférée, je te propose d’aller au bout de cet article afin de mieux comprendre ce fameux index « mobile first ».
 
tweet gary illyes

 

Pourquoi un index MOBILE FIRST ? 

Même si l’index mobile-first est encore en phase de test, passer d’un site incompatible mobile à un site qui répond à toutes les exigences mobile, ça ne se fait pas en un jour ma bonne dame, il va donc falloir anticiper. D’ailleurs, quand on dit mobile, sache les tablettes ne sont pas considérées comme mobile devices mais comme desktop. (Je te vois venir d’ici avec ton site affiché sur tablette, « ça passe non ? » … « Non, ça PASSE PAS, on t’a dit ! ».
Sache quand même que cette phase de test risque de prendre un peu de temps, tu as quand même quelques mois devant toi (4 mois minimum selon un tweet de Gary Illyes)
Attention, privilégier le mobile avec un index mobile first ne signifie pas abandonner le desktop ! La volonté de Google reste de toujours améliorer la search experience et finalement coller à la réalité : un trafic qui devient majoritairement mobile, exemple chez un de nos e-commerçants dans l'univers bébé :
 

 

Comment anticiper l’index mobile First ?

Vous avez bien compris la démarche, si l’index Google donne la priorité au mobile, il va tout simplement falloir mettre le paquet sur le mobile, y’a pas à tortiller du croupion. Comment faire ? Dans un premier temps, vérifier que votre site est compatible, la base quoi … Allez suivez le guide !

Comment vérifier que votre site est bien compatible mobile ?

Pour tester votre site, n’hésitez pas à utiliser les outils que notre cher ami Google met gentiment à notre disposition. Ouvrez donc le test d’optimisation mobile et entrez différentes url de votre site (exemple : homepage / page liste / fiche produit / page de contenu). Prêts à tester ? Allez, on sert les fesses …
 

Votre site n’est PAS COMPATIBLE MOBILE : 

Ok, le couperet est tombé, ne pas paniquer et réagir vite …  Votre site va donc être revu de manière à ce que toutes les pages soient considérées comme optimisées pour une navigation mobile. Faites-le pour Google mais faites-le aussi et surtout pour votre cible.
 
Plusieurs choix s’offrent à vous :
 
  • Le site responsive : Le responsive web design est une conception web qui offre une expérience utilisateur optimale quelques soit le device utilisé. 1 seul site, 1 url unique pour desktop ou pour mobile, le responsive c’est "la solution de facilité" pour un site optimisé. 
  • Le site à diffusion dynamique : En fonction du user-agent qui se connecte au site, le serveur va proposer une version HTML/CSS différentes grâce à l’en-tête http Vary.  L’url reste donc la même mais attention aux erreurs de détection des user-agents.
  • Le site dédié pour les mobiles : Il s’agit ici d’url différentes pour desktop ou mobile. Le fameux m.site.com. L’avantage est que la version mobile est 100% adaptée à une navigation mobile, le contenu est adapté et peut différer de la version desktop. Par contre, 2 versions, 2 url, vous me voyez venir ? Un risque de duplicate entre le desktop et le mobile. Il s’agira de mettre en place des redirections (302 au mieux) vers chacun des sites en fonction du device (redirections http ou JS par exemple).
 
Il ne vous reste qu’à faire le bon choix en fonction de vous, de vos moyens, de votre équipe … Sachez, que tant que la mise en place est optimale, Google ne privilégiera aucune de ces méthodes par rapport à une autre. Une hésitation ? Il ne vous reste qu'à contacter votre agence SEO lilloise préférée. 
 
 

Votre site est COMPATIBLE :

Test site compatible mobileTest réalisé sur une page profonde du site de mobilier design Drawer
 
Good news ! Il reste quand même quelques points à vérifier … 
  • Pour les sites responsive ou les sites dynamiques qui présente exactement les mêmes contenus pour desktop que pour mobile, techniquement, bonne nouvelle : vous ne devriez pas avoir à modifier énormément de choses sur votre site, c’est éditorialement que vous allez pouvoir faire la différence. J’y viens après patience …
 
Par contre, on se pose la question des contenus masqués sur mobile dans une démarche ergonomique et des menus dédoublés pour chacune des versions masquées en display : none. Il serait peut-être temps de se poser les bonnes questions, un contenu masqué sur mobile a-t-il vraiment vocation à exister sur desktop ?
 
  • Pour les sites dédiés, il va falloir remonter ses manches et procéder à une batterie de tests. Votre site mobile est-il crawlable et indexable par les BOTS ? Votre site mobile développé en full AJAX suit-il les nouvelles consignes de Google ? Si vous utilisez un prerender, est-il correctement configuré ? Ne génère-t-il pas de duplicate content en masse par exemple ?  Le couple de balise Canonical/alternate a–t-il correctement été configuré pour chacune des pages ? Tes url alternate mobile sont-elles spécifiquement indiquées dans ton sitemap desktop ? Si tu ne sais répondre à aucune de ces questions … Contacte ton agence SEO préférée.  

La recherche locale au cœur de vos contenus

Tu te souviens de la Mise à jour Google Possum concernant les résultats naturels locaux. Tu sais aussi que la recherche locale est une recherche majoritairement mobile… En effet, une recherche de type locale « Burger lille » va plus facilement « transformer » sur mobile, puisque 50% des utilisateurs de smartphones sont plus enclins à se rendre en boutique après une requête localisée.
 
Tu vois où je veux en venir ?  Les sites/commerçants présentant une problématique locale vont avoir une vraie carte à jouer avec le Mobile first index.
Pour optimiser ton référencement local, il va falloir réorienter tes contenus sur la localité présentant le plus de potentiel, mettre en place une stratégie de contenus pour les commerçants présents dans différentes localités, optimiser votre présence via Google my business … Bon, et puis tu peux aussi contacter ton agence SEO préférée.

Les erreurs de base à éviter

  • Tes fichiers JS / CSS et images, dans ton robots.txt, tu ne bloqueras pas
  • Les contenus illisibles ou inaccessibles sur mobiles, tu banniras
  • Les erreurs 404 uniquement sur mobile, tu éviteras
  • Les interstitiels intrusifs, tu éviteras
  • Des tests de performances de ton site, tu mèneras
  • L’UX de toutes tes pages, sur mobile tu peaufineras « finger-friendly »

Et les pages AMP dans tout ça ?

De récentes publications sur Twitter font débat. Il s’agit en effet du débat « je n’ai pas de site compatible mobile mais des pages AMP », Google va-t-il privilégier les pages AMP pour son index mobile first ? A ce sujet, c’est Maile Ohye qui répond que Google prendra les pages desktop en compte dans son index Mobile first si les pages AMP sont les seules versions mobile du site. En gros, des pages AMP ne peuvent pas faire office de site mobile … Héhé, qui a dit que ce serait simple ?
 
Vous l'aurez compris, il est temps d'agir, n'attendez pas que l'index Mobile First soit effectif pour prendre les bonnes décisions … 
<

ou contactez-nous au