Trackez vos actions Webmarketing


Trackez vos actions Webmarketing
Notez cet article !

Segmenter son trafic par sources est très utile pour identifier les leviers qui génèrent des visites, ou simplement pour voir si une action est rentable, si elle engendre un bon ROI. C’est par exemple identifier dans Google Adwords quelles sont les retombées immédiates d’un emailing, ou d’une campagne de pub. Sans cela, vous n’auriez comme information qu’une éventuelle croissance du nombre de visiteurs. Libre à vous alors de supposer qu’elle est due à votre action ; mais cette mesure ne sera pas très fiables, d’autant plus que des imprévus (un lien spontané sur un blog par exemple, ou un problème technique …) peuvent faire varier en parallèle votre nombre de visiteurs, sans compter le fait que vous pouvez mener plusieurs action simultanément.

Contrairement à ce que vous pensez certainement, la segmentation des sources de trafic ne s’opère pas que dans Google Analytics. Il est en effet possible de créer simplement des URL spécifiques pour chacune de vos actions. Ces URL généreront automatiquement des segments dans Analytics pour vous permettre de les analyser plus facilement en les retrouvant directement dans l’outil de Google.

Quelles actions tracker ?

Vous pouvez par exemple mettre en place un tracking des actions suivantes :

Tracker vos backlinks

Pour tous vos échanges de liens avec d’autres sites WEB, vous pouvez mettre en place un tracking spécifique. Cette mesure ne sera bien sûr pas exhaustive puisqu’elle ne prendra pas en compte les backlinks spontanés créés par un bloggeur par exemple qui ne vous aurait pas prévenu.

Tracker les échanges entre vos propres sites

Vous disposez peut-être de plusieurs sites ? Ces sites disposent peut-être de liens entre eux ? Mesurer les transferts de visiteurs entre vos propres sites pour ne pas mélanger ces liens que vous ne devez qu’à vous-même avec les autres.

Tracker un emailing

Voici une question récurrente : Comment mesurer l’impact exact d’un emailing sur mon nombre de visites ? Tout simplement en plaçant sur chaque lien de votre emailing un argument venant s’ajouter aux URL, indiquant cette provenance du clic. A noter : Certains services d’emailing (comme mailchimp par exemple) ajoutent automatiquement ce tracking à vos URL si vous avez bien activé la fonction. Cela représente un gain de temps précieux car vous n’avez plus à générer et à insérer vous-même ces arguments.

Tracker une campagne publicitaire

Qu’il s’agisse d’affiliation, d’Adwords ou toute autre campagne pub, le concept est le même : Une URL personnalisée permettra de mieux suivre l’impact de chaque campagne dans Google Analytics.

Tracker vos propres posts, et autres

Vous pouvez ainsi tracker spécifiquement n’importe laquelle des actions que vous menez. Vous pouvez par exemple générer une URL spécifique pour suivre les liens que vous créez dans vos posts sur les réseaux sociaux. Ainsi, une URL spécifique peut être rattachée à un levier spécifique (emailing, réseaux sociaux, publicité Adwords, etc.), mais aussi à une action spécifique (opération promo fête des mères, soldes, etc.).

Bref, vous pouvez tout tracker, même le lien qui est dans votre signature email ou même un QRcode

Les variables qui constituent l’URL de tracking

Votre URL va donc revêtir la forme suivante : http://www.la-revanche-des-sites.fr/?variables Voici les différentes variables à ajouter à vos URL :

utm_source

Obligatoire. Il s’agit la plupart du temps du site sur lequel vous faites le lien. Ce sera Facebook si il s’agit de liens sur Facebook, Google s’il s’agit d’Adwords Standard, le nom du site tiers partenaire avec lequel vous avez fait un échange de lien, ou encore mailchimp ou sarbacane par exemple s’il s’agit d’un emailing.

utm_medium

Facultatif mais recommandé. Il s’agit là sur support utilisé, que vous pouvez appeler comme bon vous semble (cpc, adwords, emailing, pub-facebook, post-facebook, netlinking, etc.)

utm_campaign

Facultatif mais recommandé. Il s’agit du nom de votre action. Par exemple : operation-soldes, fete-des-mère, ou encore operation-mai-2013.

utm_content

Facultatif, mais utile lorsque la source, le medium et la campagne sont identiques, mais que vous souhaitez faire varier un détail. Cela peut être l’annonce de votre pub par exemple (même campagne pub mais annonce différente), ou dans le cas d’un test multi-varié ou A/B testing. Cette varable est donc à mettre en place plus rarement, dans le cadre d’une analyse plus fine.

utm_term

Facultatif. Il s’agit d’une variable supplémentaire permettant de segmenter encore plus finement le suivi. Cela peut être un mot clef dans le cadre d’une campagne pub ou encore un emplacement dans une page, etc.

Astuces pour un tracking Analytics efficace

Faites attention aux termes et caractères utilisés

  • Utilisez toujours les mêmes termes (choisissez une bonne fois pour toute en e-mail, email et emailing par exemple
  • Définissez une règle d’écriture (toujours en minuscule, sans accent, avec pour séparateur éventuel le tiret du 6).
  • Pour ne jamais vous tromper, gardez près de vous un tableau de ces règles, avec des exemples.

Raccourcissez l’URL, seulement en cas de nécessité

L’URL obtenue, puisqu’on y ajoute toute une suite de variables, est parfois longue. Vous pouvez la raccourcir via un service tel que https://bitly.com. Ce Netlinking qui utilise des redirections 301 est toujours moins efficace que l’URL d’origine, il faut donc l’utiliser avec parcimonie, uniquement lorsque vous y êtes contraints, lorsqu’il faut Tweeter l’URL par exemple.

Utilisez dans votre URL le #, pas le ?

Mettons un peu en pratique. Allez à l’adresse http://www.la-revanche-des-sites.fr/?utm_source=la-revanche-des-sites&utm_medium=article-blog&utm_campaign=tracking puis à l’adresse http://www.la-revanche-des-sites.fr. Que remarquez-vous ? Bien sûr, c’est la même page. La première URL est trackée, la seconde non. Mais cela introduit un problème : Nous vous l’avons déjà dit, Google n’aime pas les copieurs. Il les sanctionne en les référençant moins bien, voire plus du tout. Il aime les contenus exclusifs, inédit. Or, nous avons ici 2 adresses pour une même page, et cela peut être considéré comme de la duplication de contenu (duplicate content pour les américains). La solution ? Remplacez le point d’interrogation par un dièse, tout simplement. Habituellement utilisé comme ancre interne, le # n’est pas suivi par les moteurs de recherche. L’adresse ne sera donc pas indexée.

Notons que cette technique implique d’ajouter une petite portion de code au tag Analytics de vos pages :

 

Générez vos URL de tracking Analytics

Grâce à l’outil en ligne http://support.google.com/analytics/bin/answer.py?hl=fr&answer=1033867 vous pouvez simplement générer vos URL de tracking. N’oubliez pas cependant de remplacer le ? par le # 😉 Ainsi, par exemple, un emailing que nous enverrions en mars 2013 pourrait avoir pour URL : http://www.la-revanche-des-sites.fr/#utm_source=mailchimp&utm_medium=ema…

Suivi du tracking dans Analytics

Dans Analytics, du coup, comme vous avez bien paramétré vos URL, plus besoin segmenter. L’information apparait directement dans les sources de trafic. Vous pouvez ensuite vous amuser à créer des segments avancés ou des objectifs spécifiques à votre action si vous le souhaitez, mais le travail s’en trouve grandement facilité !

Tracking sous Google Analytics

Aller plus loin dans le tracking Analytics

Pour aller plus loin sur le sujet, et suivre vos statistiques de manière opérationnelle, n’oubliez pas notre formation analytics Lille pour débutants et notre formation analytics avancé 😉

Les techniques décrites dans le présent article y sont notamment expliquées et mises en pratique.

+Benoit Chapron

<

ou contactez-nous au