Infinite Scroll et SEO


Infinite Scroll et SEO
5 (100%) 1 vote

 

L’infinite scroll ou, pour les puristes de la langue de Molière, le défilement infini est une technique de plus en plus utilisée. Elle s’est faite connaître notamment avec l’arrivée de Facebook qui permettait la lecture du fil d’actualités sans interruption par simple défilement de l’écran.

 

L’utilisation de l’infinite scroll et son intérêt :

Aujourd’hui, l’infinite scroll a deux utilisations bien distinctes :

  • Remplacer la pagination classique

  • Proposer un site OnePage dynamique

Dans les deux cas, son utilisation est généralement synonyme de site dynamique et ergonomique proposant une expérience utilisateur fluide et léchée.

En effet, cela permet de réduire le nombre de clics, le contenu se charge au fur et à mesure de la navigation. Par conséquent, son utilisation permet de proposer davantage de contenu à l’utilisateur via une méthode « Push » (le visiteur a tendance à rester plus longtemps car il ne doit pas aller chercher l’information : « Pull »). Nous avons donc ici des avantages aussi bien pour les visiteurs que pour les webmasters.

 

Par contre, s’il répond aux attentes des utilisateurs, c’est plus délicat par rapport aux attentes des robots et donc d’un point de vue SEO.

 

Infinite scroll et SEO

C’est ici que ça se corse. En effet, l’infinite scroll est rarement synonyme d’optimisation SEO pour la simple et bonne raison que l’infinite scroll utilise le Javascript tandis que les moteurs de recherche le comprennent difficilement.

Par conséquent, lorsqu’on l’utilise pour remplacer la pagination, on se retrouve généralement avec une page 1 indexée et accessible par les moteurs mais l’ensemble des contenus des pages suivantes sont généralement soit non indexées, soit en duplication de contenu.

De plus, j’aime bien reprendre l’expression SEO « 1 objectif de positionnement par page ». Or, pour le site OnePage comme son nom l’indique, nous faisons face à une page unique et par conséquent il est très difficile de ranker.

Enfin, l’analyse des statistiques Google Analytics (ou autre) peut s’avérer très compliquée (analyse de la navigation, temps passé sur la page, nombre de pages vues etc.)

 

Pourtant les deux ne sont pas incompatibles ! Cela demande toutefois un travail de développement rigoureux et une réflexion SEO profonde.

 

 

Bien utiliser le scroll infini pour le rendre SEO friendly

C’est John Mueller, Webmaster Trends Analyst chez Google, qui nous explique comment jumeler l’infinite scroll et le SEO. Heureusement que Google pense aux utilisateurs tout de même 😉

Comme je l’ai expliqué plus haut, le principe de base à respecter est le fait que l’intégralité du contenu soit accessible sans Javascript.

Le second principe (selon Google) se porte sur le poids des pages. L’idée repose sur le fait que l’infinite scroll ne doit, en pratique, pas gêner l’utilisateur. Et par conséquent, il ne faut pas de période de chargement/attente.

Une fois ces deux principes assimilés, nous sommes prêts pour l’explication. Attention, je n’ai pas la prétention d’être développeur. Par conséquent, les recommandations suivantes s’apparentent plus à de la théorie qu’à de la pratique ! De plus, afin de vous accompagner dans la compréhension de ce qui suit, je vous invite à visiter le site test créé par John Mueller et ses confrères.

 

  1. Diviser l’ensemble du contenu par page.

  2. Chaque page doit comporter un contenu unique (pour le cas d’une page liste dans une boutique, chaque produit appartient à une et une seule page)

 

 

  1. Chaque page doit comporter une URL unique (n’utilisez pas un système avec le « # »)

  2. S’assurer que les pages soient accessibles par leur propre URL indépendamment des autres

 

Infinite scroll et SEO

 

Attention, ces pages sont issues de la même page et appartiennent à un système de pagination !

De plus, ces pages affichent donc une balise « Title » unique et identique

 

  1. Ajouter les balises rel=prev et rel=next dans le <head> de chacune des pages (la pagination dans la partie <body> n’est pas prise en compte par Google) indiquant l’url de la page suivante et de la page précédente.

  2. Oubliez la balise canonical, l’idée ici est de proposer l’ensemble des contenus et que chaque page puisse être lue et indexée par les moteurs. Ainsi, chaque canonical doit pointer vers sa propre page !

 

Enfin, implémenter un système JS permettant de manipuler l’historique de navigation de vos visiteurs (replaceState/pushState). Cela sera extrêmement pratique afin d’analyser le comportement des utilisateurs. L’idée, pour faire simple, est de faire en sorte que le navigateur comprenne que le scroll fait passer de page en page et par conséquent cela permet entre autre de pouvoir traquer le referrer. N’hésitez pas à vous aider du site test pour comprendre le fonctionnement !

Vous n’avez donc plus d’excuse pour créer un infinite scroll qui répond parfaitement aux attentes de vos amis moteurs de recherche !!

<

ou contactez-nous au