Référencer son site sur Google Actualités


Référencer son site sur Google Actualités
Notez cet article !

Vous souhaitez faire apparaître vos articles dans Google Actualités, cependant vous ne savez pas comment vous y prendre ?

Pas de panique ! La revanche des sites vous explique comment faire !

Tout d’abord, il faut savoir que Google prend en compte certains critères techniques et éditoriaux et il est impératif de les respecter afin de pouvoir être référencé sur Google Actu.

Quels sont les critères de Google ?

Avant toute chose, vous devez avoir une rubrique « actualités » : eh bien oui, sinon quel serait l’intérêt ?
Cette rubrique doit clairement se dissocier des autres rubriques du site (via un répertoire dédié par exemple)

Les consignes rédactionnelles

 

La qualité de vos articles

Le contenu de vos articles doit impérativement porter sur des sujets importants et pouvant intéresser les lecteurs de Google. Comprenez par cette consigne que tout contenu visant à promouvoir votre activité, vos produits ou vos services (en outre votre intérêt privé) est totalement à proscrire.

A noter que Google refuse les sites d’offre d’emploi, de petites annonces, les didacticiels et les sites communiquant sur la météo, les tendances boursières … (considérés comme étant « purement et exclusivement » informatif).

La taille et la forme de vos articles

Google n’a pas laissé échapper de réelles informations quant aux nombres de caractères ou de mots que doivent inclure vos articles.
Cependant une chose est sûre, c’est qu’ils ne doivent pas être trop court (vous m’en direz tant !) et qu’ils doivent être bien structurés : utilisation pertinente du balisage H, illustration avec des images, titles et méta description renseignés…

La fréquence de publication

Google ne vous demande pas de publier des articles tous les jours, ni même plusieurs fois par jour, mais il tient à ce que votre rubrique actualités soit régulièrement alimentée en nouveaux articles, avec une fréquence de publication cohérente.

Une équipe de rédacteur

Vous devez absolument avoir une équipe de rédacteurs. Les sites dont l’actualité n’est rédigée que par une seule et même personne étant quasi-systématiquement refusés, mieux vaut ne pas prendre ce risque !
Ces rédacteurs doivent être présentés aux internautes (et à Google) à l’aide d’une biographie, accompagnée de leurs coordonnées (adresse mail, réseaux sociaux..). Cela permet de les crédibiliser et de témoigner de leur expertise sur les différents sujets abordés dans leurs articles.

Google accorde beaucoup d’importance à ce critère d’expertise des rédacteurs car cela affirme la qualité des articles.
Bien entendu, les fautes de conjugaison, de grammaire, de syntaxe (…) sont rédhibitoires.

Vos coordonnées

Mentions légales, numéro de téléphone, adresse, nom de l’enseigne… doivent être facilement identifiables et accessibles.

La déontologie journalistique

Vos rédacteurs et vos articles d’actualités doivent respecter l’éthique journalistique. Si vous devez reprendre du contenu rédigé par un autre rédacteur, citez vos sources !
Connaissant Google et son aversion pour le duplicate content, ce critère ne vous étonnera pas !

Les consignes techniques

Premièrement, le contenu de vos articles doit absolument être au format HTML. Google exprime d’ailleurs une nette préférence pour le codage en UTF-8.

La qualité de vos url

– Chaque article doit posséder une URL unique
– Chaque article doit rester accessible via cette URL unique, pendant un minimum de 30 jours. Cela veut dire que cette URL ne doit pas changer pendant cette durée.
>> Pourquoi 30 jours ? Car c’est la période pendant laquelle Google procède à l’indexation des articles dans Google Actualité.
– Les URL doivent contenir un minimum de 3 chiffres.

Exemple : URL NON OK : www.la-revanche-des-sites.fr/blog/referencement-google-actualite
URL OK : www.la-revanche-des-sites.fr/blog/referencement-google-actualite-123 ou encore www.la-revanche-des-sites.fr/blog/article-ID-2685

L’important est qu’il y ait bien 3 chiffres dans l’URL.

Bon à savoir : cette contrainte n’est plus obligatoire à partir du moment où vous configurez un ou plusieurs sitemaps Google actu, si ce n’est pas magnifique !
La création de ce sitemap est d’ailleurs fortement recommandée pour améliorer l’indexation de vos articles.

Et parce qu’on est comme ça à la revanche des sites, un prochain article arrivera prochainement pour vous expliquer comment optimiser votre (vos) sitemap (s) Google Actu !

La structure des liens internes

– Vous devez utiliser des liens standards (HTML) et non des liens en Javascript (Cela va de soi !)
– L’ancre de vos liens (l’Anchor text des liens), ne doit pas contenir plus de 22 mots et doit bien correspondre à l’article en question.

Une dernière consigne qui n’est pas obligatoire mais qui permettra d’optimiser fortement votre référencement sur Google Actu : utilisation de la balise meta « News keyword » dans le code source de votre page.

Attention : Ne pas confondre la balise meta keywords et la balise meta news_keywords.
Comme tout le monde le sait, la meta keyword n’a plus d’intérêt pour le SEO, mais la balise news_keywords joue quant à elle un rôle très important dans votre référencement sur Google Actualités.
C’est d’ailleurs dans ce but bien précis qu’elle a été créée en 2012.

Exemple de balise meta news_keywords :
<meta name= « news_keywords »  content= « mot-clé 1, mot clé 2, mot clé 3… »>

Cette balise devra être renseignée pour chacun de vos articles.

Vous pouvez inclure jusqu’à 10 mots / expressions clés, séparés par une virgule.
Notez que leur ordre d’importance n’impacte pas la valeur que Google leur attribut.
 

Vous respectez les critères de Google Actualités ?

 

Vous pouvez alors passer par la case «inscription » de Google Actu sans risquer de vous faire recaler !

Pour ce faire, il suffit de remplir le formulaire dédié :
Accéder au formulaire d'indexation Google Actualités

Prenez soin de bien remplir tous les champs au risque de devoir patienter 60 jours de plus entre chaque demande !

Vous l’aurez compris, être présent dans Google Actualités demande beaucoup de rigueur mais le jeu en vaut la chandelle ! 🙂

 

<

ou contactez-nous au