Google I/O 2016 : Google veut-il killer le web ??


Google I/O 2016 : Google veut-il killer le web ??
Notez cet article !

Vous l’avez peut-être manqué mais la semaine dernière c’était la Google I/O : un salon dédié à la marque de Mountain View avec une multitude de conférences, d’annonces et de nouveautés en tout genre. D’ailleurs, vous pouvez retrouver la Keynote d’ouverture sur notre Facebook, n’hésitez pas à y jeter un coup d’œil !

C’est bien beau tout ça, mais la vidéo dure 2h00 tout en anglais et avec des termes super compliqués ! Il est où le rapport avec le titre de l’article super racoleur ? Qu’est-ce qui a bien pu se dire à cette conférence pour nous faire croire que le Web c’est fini ??

Je l’avoue, j’ai peut-être un peu exagéré en vous disant que le Web était mort et surtout que Google, le site le plus consulté au monde (enfin si on met de côté le milliard de Chinois), souhaiterait le tuer ! Et pourtant je pense réellement que Google veut tuer le web comme il est aujourd’hui.

S’il y a bien une chose qui ressort de cette Google I/O, c’est que Google pense utilisateur ! L’UX (User eXperience) est au cœur de la vision de Google et pas uniquement pour le Web. Du coup vous vous dites probablement : pourquoi nous vous en parlons ici à la revanche des sites ? Vous faites du SEO, pas de l’UX … ?? Et vous avez raison, pourtant je suis persuadé que ce que je vais vous dire dans la suite de cet article va vous faire tilt : si le web change autant, il va falloir que le SEO évolue et vite !

Mais ne mettons pas la caravane avant la voiture ou même la remorque avant le camion, voyons d’abord ce que Google a annoncé. Je mets de côté certaines nouveautés qui n’ont pas ou peu de rapport avec cet article, pouvoir voter pour le nouveau nom d’Android N c’est cool mais on s’en fout un peu à vrai dire.

 

Google Home, l’assistant personnel qui doit régir votre vie (en gros le JARVIS d’Iron Man).

Je ne vais pas m’attarder des heures sur le sujet car Anne-Laure, vous a rédigé un article sur la recherche vocale.

Mais ce qu’il faut comprendre ici, c’est que petit à petit, l’humain va laisser place à la machine pour ses recherches internet et pour pas mal de tâches quotidiennes. Je peux vous l’assurer : votre meta description ou votre balise Title n’aura plus du tout le même intérêt qu’aujourd’hui ! (ceci n'est qu'un exemple basique et bateau bien sûr !)

Je vous laisse profiter de l’excellente vidéo de présentation de la bête (c’est con, on sait tous que la vidéo est complètement pipée et ultra marketing mais p**** j’sais pas vous mais ça me fait rêver !)

 

 

 

Google Allo, le marketing à l’état pur !

Ici Google s’immisce purement et simplement dans vos conversations pour vous inciter à consommer, ou comme dirait Google, à vous simplifier la vie…

Pour ceux qui n’ont pas fait de recherche, Google Allo est un service de messagerie qui intègre un robot personnel qui espionne (ouais j'suis un fou, j’ai pas peur du terme) vos conversations pour vous proposer des réponses avant même que vous ne vous posiez les questions (ils sont vraiment forts chez Google).

C’est ici que vous devez vous dire : heu si les gens n’ont pas besoin d’aller sur Google pour récupérer une information, il sert à quoi le SEO ? Vous commencez alors à comprendre où je veux en venir avec mon article ? Et attends, attends, attends, c’est pas fini !

 

Firebase : le site web ? Pff so twenty fifteen comme diraient les jeunes (à moins que ce soit déjà so twenty fourteen de dire ça ?)

En 2014, vous avez accouché d’un beau bébé, un site web flambant neuf, responsive design vous l’avez sorti avec 8 mois de retard mais vous en étiez fier ! En 2015, vous apprenez que Google lance l’App Indexing, vous expliquant qu’un site responsive et mobile friendly c’est top mais qu’avoir une application à côté c’est mieux pour l’UX d'autant que maintenant Google est capable de la proposer dans ses SERP. Déboussolé et sans budget, vous vous êtes dit : c’est mort, j’ai un site responsive ça suffit amplement !

Et pourtant Google arrive cette année avec une toute nouvelle version de Firebase ! Et oui, j’ose le jeu de mots nul : Firebase c’est le FEU !

On reviendra dessus dans un autre article tant il y a de chose à dire à ce sujet, mais ce qu’il faut s’avoir c’est que Firebase est un « outil » (si seulement c’était que ça !) qui va vous convaincre que le web de demain sera le mix entre une Web App et une Application classique !

Firebase vous permet simplement de créer une application mobile (qu’elle soit Android ou iOS) ainsi qu’une Web App, avec une interface permettant de gérer le tout comme si ce n’était qu’une seule et même entité !

Vous vous dites c’est cool mais ça sert à quoi ? J’ai un site web responsive qui propose un contenu similaire à mon visiteur et le tout avec 1 seul back office ! Et vous avez raison. Mais il faut se l’avouer, d’un point de vue UX, un site c’est cool, une application c’est mieux.

Aujourd’hui le problème majeur de l’application c’est qu’il faut la télécharger ! Et ensuite, prendre le réflexe de l’ouvrir pour chercher ce que l’on veut et parfois, il est plus simple de demander à Google pour tomber directement sur le contenu que l’on désire (en terme de recherche Google est souvent plus fort qu’un moteur de recherche interne !)

Avec Firebase, Google a trouvé la parade, lier le web et l’application : ma Web App communique avec mon application et mon application communique avec ma Web App.

Sans entrer dans les détails, la Web App vous permettra, outre son côté UX très proche de l’application mobile, de pousser des notifications sur le téléphone, de sauvegarder les configurations hors ligne, de jumeler parfaitement son contenu avec celui de l’application et donc de synchroniser la navigation et les modifications entre les deux.

Si on mélange ça avec l’App Indexing et l’Instant App (pour faire très simple, Google pourra proposer le contenu de l’application mobile dans le navigateur sans même que l’application soit installée) on obtient une synergie parfaite où le Web et le mobile s’entremêlent pour laisser place à l’expérience utilisateur.

Clou du spectacle concernant Firebase, c’est la volonté de Google de traquer la moindre donnée sur l’UX pour pouvoir corriger et fournir le meilleur à l’internaute. Google enrichit donc son outil d’un report bug/crash, de tracking de lienS, d’analyse de logs et de crawl, d’un Analytics (meet your data vous parle de Firebase Anaytics dans son dernier article) et d’un plug Google Adwords (autant que ça rapporte de l’argent non ?).

 

Vous l’aurez compris, Google met le paquet sur l’expérience utilisateur afin de faciliter la vie des humains ! Mais dans cette volonté, il en a oublié les mecs du SEO. Et oui, il va falloir trimer pour s’adapter à ce nouveau Web qui passera par l’optimisation in-App, que ce contenu se trouve dans une application mobile ou dans une Web App.

Heureusement, à la revanche on est au taquet et on réfléchit déjà à demain. Et perso, j’ai hâte d’y être !

Ah oui au fait, Google affirme que le Web App n’est pas le web de demain mais déjà celui d’aujourd’hui, qu’il a déjà des projets pour demain et précise qu'aujourd'hui, la majorité des personnes connait sa première expérience web depuis un smartphone. Ça promet…

<

ou contactez-nous au