Migration magento 1 vers magento 2 : Comment la réussir ?


En juin 2019, la date officielle de fin de vie de Magento 1 a été fixée à juin 2020. Il y avait alors plus de 240 000 sites Magento dont plus de 189 000 fonctionnaient encore sur Magento 1. Jusqu’à aujourd’hui, Magento 1 et Magento 2 ont coexisté. Magento 2.3.4 est sorti le 28 janvier 2020.

A quelques mois de sa fin de vie, nous souhaitions apporter quelques éclaircissements à nos clients qui envisage une migration Magento 1 vers Magento 2.

Si vous êtes e-commerçant sur Magento 1, vous avez probablement entendu parler des nouvelles fonctionnalités et des avantages de Magento 2.

Qu’est-ce que cela signifie pour votre site ecommerce Magento 1 ? Comment envisager une refonte totale ou partielle de votre site sans mettre en péril le travail fourni depuis de nombreuses années ? 

Ce ne sera pas forcément une tâche aisée mais on est là pour vous aider. Voici la méthodologie que nous adaptons avec chacun de nos clients.

1. Préparez votre refonte de site magento

Etablir un plan de migration

Que vous passiez de Magento 1 à Magento 2, ou que vous vous orientiez vers un autre CMS tel que Prestashop, vous allez devoir procéder à une refonte (totale ou partielle) de votre site. Selon la complexité de votre site Magento 1, ce processus peut être long et coûteux.

Avant de vous lancer dans une refonte, il est important d’établir un plan de migration. Faites faire des audits détaillés pour s’assurer que vous êtes en mesure de conserver les mêmes fonctionnalités, la même expérience utilisateur et surtout le même positionnement dans les moteurs de recherche.

Refonte Magento et SEO

En terme d’acquisition de trafic SEO, assurez-vous de bien préparer votre migration. Un audit SEO précis de votre site permettra d’identifier vos mots clés stratégiques ainsi que vos pages génératrices de trafic SEO. C’est la première étape permettant d’assurer la pérennité de votre trafic sur votre nouveau site. Anthony vous explique les conséquences SEO d’une migration de site 😉

Et n’est ce pas le moment idéal pour remettre en question certains choix stratégiques (arborescence, structure d’urls, etc …) ?

trafic seo

2. Définissez votre périmètre de migration : les extensions Magento

Lors de votre refonte Magento 1 vers magento 2, il est important d’examiner les extensions que vous utilisez sous la version 1 de magento.

Notez toutes les extensions et les intégrations tierces que vous utilisez actuellement et consultez vos développeurs concernant leurs remplacements. 

Bien que les extensions conçues à l’origine pour Magento 1 ne sont pas directement compatibles avec Magento 2, plus de 80 % des extensions M1 les plus populaires ont reçu des mises à jour, ce qui les rend compatibles. Cela permettra à de nombreux sites d’économiser beaucoup de temps et d’efforts lors de la reconfiguration.

Si vous passez à un autre CMS, il sera important de trouver des plugins ou extensions qui peuvent remplacer les fonctionnalités existantes. Utilisez votre espace de recette pour effectuer des tests jusqu’à ce que vous trouviez les bonnes solutions en terme d’usage et de performance.

3. Comprendre l’état actuel de votre site internet

Analysez vos performances à la fois manuellement via Google Analytics et la search console de Google, mais aussi à l’aide d’un outil de crawl (par exemple Screaming Frog).

Listez toutes vos URLs et leurs données (title, meta description, balises canoniques,…). Il vous sera possible d’analyser chaque page séparément et de prendre des décisions éclairées le moment venu. Rassemblez le plus d’informations possible, car vous en aurez besoin plus tard.

4. Récupérer et améliorer vos données catalogues

La troisième (et la plus importante) chose que vous devez garantir est la qualité de vos données catalogue. Si vous ne disposez pas de toutes les données nécessaires (y compris les produits, les catégories et leurs attributs), votre magasin pourrait subir une perte énorme, notamment en termes de SEM.

Si vous avez déjà remarqué des défauts dans vos données, c’est le bon moment pour les corriger et optimisez vos contenus existants. Passez en revue les descriptions des catégories et des pages CMS, les URL, les titles et les métadonnées, les H1, etc … Si vous avez apporté des modifications à votre arborescence, faites une recherche par mots-clés et préparez le contenu des nouvelles pages afin de maintenir votre positionnement sur vos mots clés les plus importants.

5. Définissez votre stratégie d’indexation

L’une des tâches les plus complexes que vous devez accomplir est de définir votre stratégie d’indexation. Le référencement naturel d’un site e-commerce présente des défis techniques uniques, et pour les surmonter, il faut être prudent.

Si vous avez de nombreuses URLs avec beaucoup d’options de filtrage, vous devez être particulièrement prudent avec les facettes. Dans certains cas, il est préférable de bloquer complètement les crawlers avec la directive « noindex, nofollow », dans d’autres cas, si cela est bien pensé, les facettes et filtres peuvent vous aider à augmenter significativement le volume de vos requêtes longues traînes. Les facettes se révèlent être performantes et dangereuses à la fois. A manier avec précautions !

Les autres types de pages que vous voulez certainement exclure de l’indexation sont les pages de résultats du moteur de recherche interne. Il peut y en avoir un grand nombre et vous ne voulez pas gaspiller votre budget de crawl pour celles-ci.

6. Revoir votre balisage

Une fois que vous avez décidé de votre stratégie d’indexation, il est crucial de vérifier que toutes les balises sont correctement mises en œuvre.

Magento est doté de nombreuses fonctionnalités intéressantes, mais pour les utiliser pleinement, il faut savoir les contrôler. Les options de tri sont excellentes pour vos clients et leur expérience utilisateur, mais si vous n’implémentez pas les balises canoniques appropriées, elles peuvent vous causer de sérieux dommages en matière de référencement naturel (puisqu’elles créent une nouvelle version d’URL avec des paramètres ajoutés).

En ce qui concerne la pagination, bien qu’il y ait eu beaucoup de bruit sur le fait que Google n’utilise pas les balises rel=prev/next comme signaux d’indexation, nous ne les abandonnerons pas. En SEO, nous devrions toujours les utiliser pour informer les moteurs de recherche sur la relation entre les différentes séquences d’URL, ainsi que pour fournir des informations supplémentaires aux autres moteurs de recherche.

Un produits devrait toujours avoir une balise canonique qui pointe vers lui-même, ainsi que vers toutes les autres pages du CMS (qui ne sont pas un double). Les images doivent également avoir les balises ALT pour aider les moteurs de recherche à mieux comprendre le contenu. Mais ca vous le saviez déjà 😉

Si vous possédez un site web multilingue, mettez en place les balises hreflang sur tout le site. Non seulement vous ferez savoir à Google qu’il existe une autre version de votre site internet principal, mais vous veillerez également à ce que la bonne version de votre pages web soit présentée au bon utilisateur.

Exemple avec une page produit du eshop de notre client Delhaize en Belgique :

7. Sitemap XML

Consultez votre plan de site. Vous voudrez probablement supprimer certaines pages du sitemap, ainsi qu’ajouter des pages de votre site internet qui ne sont pas incluses par défaut. Discutez de son optimisation avec vos développeurs et soyez prêt pour le lancement.

8. Implémenter les données structurées

On ne saurait trop insister sur l’importance des microdonnées sur un site ecommerce. Des données structurées correctement mis en œuvre aident non seulement Google à mieux comprendre votre contenu, mais également à augmenter votre CTR grâce aux rich snippets (telles que le prix, les avis, etc.).

Magento 2 est livré avec des données structurées sur les produits, mais pour mettre en place toutes les microdonnées, vous aurez également besoin d’une personnalisation supplémentaire. N’essayez pas de tricher avec les avis, car Google le remarquera et pénalisera votre site.

 9. Préparer vos redirections 301

L’une des raisons les plus fréquentes d’une migration ratée est une mauvaise gestion des redirections 301.

Pour éviter de grosses pertes et pour conserver tous vos backlinks gagnés pendant toutes ces années d’optimisation et de SEM, vous devez vous occuper des liens cassés.

redirection 301

C’est le moment de vérifier la correspondance de vos URLs. Comparez vos rapports de crawl pour voir s’il y a des changements dans la structure des URL sur votre nouveau site web et faites une cartographie des réécritures appropriées. N’oubliez pas les anciennes redirections que vous avez sur votre site actuel, car elles doivent également être redirigées vers les nouvelles URL.

Vous pouvez les importer via Magento Admin ou le fichier .htaccess, mais gardez à l’esprit qu’un nombre trop élevé de redirections en .htaccess peut avoir un impact important sur le TTFB (Time to first byte).

Si de nombreuses URL doivent être réécrites, la meilleure solution est de préparer un tableau de correspondance avec les anciennes URL et les URL ciblées et de discuter avec votre développeur de la mise en œuvre d’une option qui vous permettra de télécharger en masse toutes les réécritures.

10. Testez, testez, testez !

Avant de lancer votre nouveau site web, testez encore une fois chaque élément de cette liste. Testez également la vitesse du site, des temps de chargement trop lent ont un impact important sur vos performances. Consultez vos développeurs et apportez les modifications nécessaires.

Ne vous précipitez pas dans le lancement. Prenez le temps de vérifier tout ce que vous avez fait jusqu’à présent et vous aurez beaucoup moins de stress le jour du lancement.

Tâches post-migration

Après le lancement de votre nouveau site Magento 2, il reste encore quelques petites choses à faire du côté du référencement. Mettez à jour le contenu de votre fichier robots.txt en fonction des nouvelles fonctionnalités de votre site (blocage de pages filtrées, etc…)

Deuxièmement, ajoutez votre nouveau sitemap dans la search console Google et vérifiez votre propriété afin de pouvoir suivre les performances après le lancement.

Troisièmement, assurez-vous que votre suivi analytics fonctionne correctement. Si le suivi ne fonctionne pas, vous ne pourrez pas obtenir d’informations sur les performances réelles.

Même si vous êtes sûr d’avoir tout fait correctement, n’oubliez pas de surveiller les données. Surveillez le nombre de pages indexées, les mots-clés, les positions moyennes, le trafic et les erreurs 404 dans la search console et Google Analytics. Faites un nouveau crawl de l’ensemble du site et comparez-le avec votre premier crawl.

Quatrièmement, faites vous accompagner. Nous encourageons tous les utilisateurs de Magento 1 à prendre contact avec La revanche des sites. Nos équipes sont à même de vous guider tout au long de votre projet de refonte. De la sélection de votre prestataire technique à la mise en ligne du nouveau site en assurant la pérennité de votre trafic SEO.

<

ou contactez-nous au